Garder le contrôle !

Comme tout geek en couple je suis soumis au facteur d’acceptation féminine :

Le facteur d’acceptation féminine, de l’anglais Wife Acceptance Factor ou Woman Acceptance Factor (WAF), désigne le niveau de conflit potentiel engendré par un objet, auprès des non-utilisateurs (féminins) cohabitant avec les utilisateurs (masculins) dudit objet.

De ce que je lis sur les forums cette règle est même un pilier de la domotique 🙂

Aujourd’hui tout marche parfaitement dans mon appartement si demain, “grâce à la domotique”, les lumières ne s’allument plus ou le chauffage s’éteint à cause “d’un petit problème de paramétrage” ou “d’un petit bug” voilà ce qu’il va se passer chez moi

angry inside out GIF by Disney Pixar

Mais après tout elle a bon dos mon amie, moi aussi je veux garder le contrôle sur ma maison !

Plus c’est compliqué, moins c’est fiable

Bon ok vous allez surement me trouver plein d’exemples qui prouvent le contraire mais en général quand on travaille pas chez Airbus ou à la NASA plus c’est complexe plus ça risque de planter. Je suis ingénieur système et des trucs qui marchent pas alors que ça devrait marcher j’en vois tous les jours.

Bref rajouter de la domotique (en plus radio) piloté par une box ça fait beaucoup d’éléments qui peuvent potentiellement ne pas marcher dans la chaine. Donc ça rend l’ensemble relativement peu fiable.

Prenons l’exemple d’un interrupteur :

Version normale : 

Schéma électrique : brancher un interrupteur simple ...

Un déclencheur mécanique relie 2 fils.

Défaillances possibles : l’interrupteur, l’ampoule, le fil

Version domotique :

Un déclencheur mécanique active un module qui envoie un message radio à une gateway qui transmet à une box domotique qui déclenche un scénario qui envoie un message à une gateway qui envoie elle même le message à un micromodule par radio qui allume la lumière.

Je vous passe la liste immense de défaillance qu’il peut y avoir dans ce process.

48th Anniversary of first TV broadcasting of Les Shadoks

Ma vision de la domotique : un aide pas un autopilote

Pour moi, la domotique doit-être un aide pour mieux comprendre ce qui se passe chez moi et m’aider à mieux contrôler ma maison en automatisant certaines taches. C’est un peu comme les voiture autonomes : pour l’instant il faut quand même garder les main prés du volant et surtout garder le volant

Prévoir un plan B

La question n’est pas de savoir si un jour ça tombera en panne mais quand ça tombera en panne et qu’est-ce que je ferai à ce moment là.

Imaginons, je ne suis pas chez moi, ma douce et tendre rentre à la maison et là je reçois un coup de fil…

best movie GIF

Il faut un plan B, soit en gros un moyen simple et accessible de revenir à un fonctionnement normal malgré une panne d’un élément domotique

Conclusion

Cet article fait écho avec mon besoin d’indépendance la domotique doit-être une aide et ne dois jamais paralyser ma maison. Alors il y a des gens qui font construire des maisons neuves avec des systèmes domotique filières, robuste et souvent très coûteux. OK, mais moi je pars sur des système radio premier prix sur un raspberry : soyons lucide, la fiabilité ne sera pas la même !

One comment

  1. Bonjour Néo,

    J’aime beaucoup ton préambule garder le contrôle et comprend très bien ce que tu veux dire, je suis comme toi à la différence c’est qu’il n’y a que ma fille et moi j’ai pas de problème de WAF, pas d’autre femme à la maison que ma fille chérie et comme elle est autant Geek que moi cela pose beaucoup moins de problèmes 😉

    En tout cas j’ai bookmaker ton modeste blog comme tu le dit sur le forum Jeedom 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.